Les cryptomonnaies: quels sont les risques?

Par Bertrand Milot

Aujourd’hui, un article assez différent de tous les précédents. Nous sommes à un tournant de l’évolution des modèles économiques où les communautés, dites, « libres » (j’y mets les légitimes comme les illégitimes) tentent de créer des outils dématérialisés et virtuels pour servir la communauté sans l’entremise de lobbys industriels (banques, énergie, manufactures, médias… etc.), d’instances réglementaires ou gouvernementales. Il est évident que c’est un vœu pieux, dont l’exécution s’avère boiteuse et gorgée d’intérêts multiples aussi bien idéologiques que bassement criminels ou purement pécuniaires.

 

Donc, nous sommes loin de mes sujets habituels, mais l’engouement et la demande ont été tels que je me dois de traiter le sujet et répondre à vos questions.

 

Les cryptomonnaies, incluant le Bitcoin, reposent toutes en majeure partie sur le principe du « blockchain ». C’est une architecture de chiffrement de transactions où chaque action entre deux parties représente une transaction, chaque transaction fait partie d’un grand livre détenu par la communauté permettant d’authentifier et de reconnaître l’existence de chacune d’entre elles. Conceptuellement, cela paraît compliqué, mais en réalité il faut vous représenter un secret géant qui ne cesse de grandir au fil du temps où chaque personne qui échange de l’information « multiplie » son propre secret, celui de la transaction à tous les autres du grand livre. Rendant le secret toujours plus complexe et sécuritaire, car chiffrement, chiffrement, chiffrement, chiffrement… etc.

 

Quand quelqu’un « mine » de la cryptomonnaie, il tente de découvrir à l’avance un secret futur d’une transaction qui n’a pas encore existé. S’il trouve ce secret, il le garde, se l’attribue. En se l’attribuant cela crée une nouvelle transaction venue de nulle part, mais sécurisant toujours plus le principe global. Ainsi les tentatives de piratage ou de déchiffrement sauvage du secret ou de la sécurité des transactions deviennent des acteurs de la sécurité globale. C’est une récompense. Vous comprenez que le « minage » de cryptomonnaie rapporte de l’argent, mais devient chaque minute toujours plus complexe. Quand vous creusez un trou, la profondeur a un effet de complexité exponentielle d’effort requis : il faut creuser plus large, plus fort et plus vite pour garder le même rythme d’avancée. C’est un peu le même principe.

crédit: depositphotos.com

Quand quelqu’un « mine » de la cryptomonnaie, il tente de découvrir à l’avance un secret futur d’une transaction qui n’a pas encore existé. S’il trouve ce secret, il le garde, se l’attribue. En se l’attribuant cela crée une nouvelle transaction venue de nulle part, mais sécurisant toujours plus le principe global. Ainsi les tentatives de piratage ou de déchiffrement sauvage du secret ou de la sécurité des transactions deviennent des acteurs de la sécurité globale. C’est une récompense. Vous comprenez que le « minage » de cryptomonnaie rapporte de l’argent, mais devient chaque minute toujours plus complexe. Quand vous creusez un trou, la profondeur a un effet de complexité exponentielle d’effort requis : il faut creuser plus large, plus fort et plus vite pour garder le même rythme d’avancée. C’est un peu le même principe.

 

Est-ce que c’est rentable? : oui, mais cela dépend de votre manière de miner, du type de cryptomonnaie que vous minez, et surtout de la demande. Or, la demande explose. De plus en plus de gens et d’organisations se posent la question, donc OUI. Une cryptomonnaie peut disparaître, mais pas toutes en même temps. Il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier c’est tout. En l’occurrence, dans le même portefeuille de cryptomonnaies (le « crypto-wallet »).

 

Il est possible de se faire voler son portefeuille et son argent, comme la monnaie n’est pas réellement traçable (autant que le « cash » à grandeur d’un pays). Si votre portefeuille n’est pas bien sécurisé alors vous pouvez vous le faire voler. Ce sont des données qui doivent rester uniques, donc si elles sont dupliquées par un tiers alors vous aurez perdu leur valeur et ne pourrez pas en faire la réclamation à aucune instance.

 

Si ces données (littéralement votre cryptomonnaie) ne sont pas stockées dans un portefeuille sécurisé, que votre ordinateur accédant à ces données n’est pas lui-même sécurisé, vous comprenez que vos données, donc votre cryptoargent, sera volé. J’ai déjà écrit, dans d’autres articles les bases pour protéger vos machines et vos téléphones. Plus que jamais, en 2018, exigez la double authentification ou authentification à multiples facteurs, c’est-à-dire mot de passe et autre chose de secret (par un autre moyen que votre simple mémoire) ou de changeant; vous avez des données importantes sur le Web, vous devez penser chiffrement (HTTPS), obligations contractuelles de votre fournisseur de garantir la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité de vos données.

À proposMentions Légales