Le courage managérial en 4 points

Par Catherine Rousseau

En tant que gestionnaire, nous avons quelques fois à prendre des décisions difficiles et qui nous sortent de notre zone de confort. Des décisions qui nous amènent à faire une analyse qui tient compte des paramètres de notre propre schème de référence : nos valeurs. En fait, cela se produit lorsque vous avez à prendre des décisions qui, vous le savez, ne feront pas l’unanimité, mais qui doivent être prises.

 

Prendre une décision difficile, ou gérer des situations difficiles, demande une dose de courage que nous devons parfois puiser tout au fond de nous. Nous avons même tendance à repousser cette décision puisque nous n’apprécions pas les questionnements qu’elle suscite. Bien sûr, nous la reportons de façon quasi inconsciente, mais n’empêche que la zone où ces réflexions nous mènent n’est pas toujours confortable…

 

Cela dit, chers gestionnaires, sachez que vous avez en vous tout ce qu’il faut pour adresser ce type de situation. Si aujourd’hui vous occupez ce poste, c’est que l’on vous a reconnu ces compétences et que l’on vous fait confiance pour exercer ce rôle. Alors, faites ressortir votre courage managérial! Pas toujours évident me direz-vous. Voici quatre éléments qui pourront certainement vous aider :

 

1. « Connais-toi toi-même ». De Socrate. Assurez-vous de bien connaître vos valeurs de gestion. Si vous n’êtes pas en mesure de les nommer, prenez le temps de faire un exercice qui vous permettra de les identifier.

 

Vos valeurs sont le moteur de vos actions. Ainsi, en connaissant vos valeurs, vous serez à même de comprendre pourquoi vous avez certaines réticences à agir. Est-ce que cette décision de gestion va à l’encontre de l’une de vos valeurs, par exemple?

 

De plus, bien connaître vos valeurs vous permettra de voir venir encore plus vite les situations conflictuelles puisque vous serez à l’affût de vos réactions.

 

2. Craindre la critique est souvent un sentiment partagé et spontané. Ainsi, pour objectiver la situation ou simplement désamorcer ce sentiment, demandez-vous ce qui pourrait arriver de pire si vous alliez de l’avant. Est-ce plus important de faire preuve de courage et d’atteindre votre objectif, quitte à devoir vous ajuster? Ou de ne rien faire et espérer que tout « se place »…

crédit:depositphotos.com

3. Fiez-vous à votre intuition! Votre expérience vous guide certainement en sonnant à l’occasion une petite cloche. Alors, écoutez-la… mais surtout pour guider votre réflexion. Assurez-vous de prendre des décisions et d’agir en vous basant sur des faits. Votre intuition est très importante. Elle doit vous guider vers la recherche d’éléments plus rationnels sur lesquels doivent s’appuyer vos décisions de gestion.

 

4. Réfléchissez de façon dynamique! N’hésitez pas à consulter vos pairs et des personnes-ressources. Une bonne analyse de la situation vous permettra d’augmenter votre niveau de confort à agir. Les enjeux et les risques seront alors connus et vous serez en mesure de planifier proactivement les actions et de prendre une décision de façon plus rationnelle.

 

Faire preuve de courage managérial n’est pas évident. Mais pourquoi certaines décisions sont-elles si difficiles à prendre? Pour bien des raisons en fait. Mais un des éléments complexifiant votre réflexion est sans doute le fait que nous avons tous tendance à penser que pour être appréciés de notre équipe, il faut toujours agir pour plaire à tous, être sympathiques et surtout, éviter la critique.

 

Mais retenez qu’un employé reconnaîtra un bon gestionnaire en sa capacité à prendre des décisions courageusement, avec aplomb et qui sait faire preuve de jugement. Et vous, préférez-vous un gestionnaire qui prend ses responsabilités courageusement ou celui qui fait l’autruche?

 

En somme, donnez du sens à vos décisions et vos actions. Voilà ce qui vous aidera à faire preuve de courage managérial et ainsi contribuer à générer une Expérience employé distinctive!

À proposMentions Légales