La rétention des nouvelles générations

Par Catherine Landry et Annie Gauthier

CONTEXTE ACTUEL

Saviez-vous que « les milléniaux – la génération des personnes de 20 à 35 ans – représentaient en 2011 plus d’un quart (27 %) de la population du Canada »? De ce fait, ils occupent évidemment une place de plus en plus importante en milieu de travail et constitueront approximativement 75 % de la main-d’œuvre d’ici 2025. Les changements démographiques actuels deviennent donc un enjeu stratégique important puisque pour rester compétitives, les organisations doivent être en mesure d’attirer et de retenir les meilleurs talents. Toutefois, de nombreux dirigeants considèrent que les milléniaux ne sont pas faciles à retenir.

  

MIEUX COMPRENDRE; MIEUX GÉRER

Ainsi, il semble évident que les praticiens en ressources humaines et les gestionnaires doivent mieux comprendre les caractéristiques propres à cette génération. Ils pourront ainsi saisir la manière dont ces éléments contribuent aux valeurs, préférences et habitudes des milléniaux afin d’être en mesure de cerner correctement les besoins de cette catégorie de main-d’œuvre en milieu de travail. Ainsi, il sera possible d’adapter les pratiques de gestion des ressources humaines et managériales pour favoriser la rétention. Cette tâche constitue un défi de taille, puisqu’au-delà des similarités des individus d’une même génération, il faut faire bien attention de ne pas tomber dans les stéréotypes, de reconnaître les différences individuelles, le contexte et l’environnement dans lesquels ils ont évolué. Prenons tout de même le temps de revoir brièvement les caractéristiques générales des milléniaux, en ce qui a attrait au milieu de travail.

crédit: Leadeo

La manière dont les milléniaux perçoivent le travail est un changement radical pour les organisations, ce qui peut être assez déstabilisant pour les gestionnaires et dirigeants d’entreprise. Toutefois, avant de transformer le milieu de travail, il est préférable de débuter par éliminer les incompréhensions générationnelles et valider nos hypothèses. Êtes-vous équipé pour relever ce défi?

 

LES ENTREVUES ETHNOGRAPHIQUES : UNE TECHNIQUE POUR VOUS AIDER

Qu’est-ce qu’une entrevue ethnographique? L’entrevue ethnographique est une technique de l’approche « design thinking » utilisée lors de la première phase du processus, la clarification. L’ethnographie signifie l’étude des cultures humaines, une technique répandue dans le développement de nouveaux produits ou services. Les équipes d’innovation utilisent cette approche afin de capturer le contexte de l’expérience client, ce qui inclut les comportements, attitudes, croyance, etc. Le but est d’identifier les besoins non comblés des utilisateurs actuels et potentiels pour créer des produits ou des services ayant une réelle valeur ajoutée pour ces derniers.

 

Qui doit être impliqué?

Le choix des personnes est très important! Ainsi, vous devez vous assurer de passer du temps avec les bonnes personnes. Il faut des individus ayant des perspectives diversifiées. Par exemple :

●  des milléniaux qui ont postulé pour vos offres d’emploi et qui aimeraient travailler dans votre organisation;

●  des milléniaux qui ne viendraient pas travailler dans votre entreprise ou qui ont décidé de la quitter;

●  des milléniaux performants de l’entreprise;

● des milléniaux non performants (désengagés) de l’entreprise.

 

Comment ça s’applique?

 

1. Développer le guide d’entrevue

Il est important que les questions soient :

● ouvertes;

● exploratoires;

● axées sur l’individu.

Par exemple : « Parle-moi de ce qui contribue à donner du sens à ton travail… » « Raconte-moi la dernière fois où tu t’es senti valorisé et utile… » « Raconte-moi une fois où tu t’es senti désengagé… ».

 

 2. Établir le contact et planifier les entrevues

Pour avoir une conversation de qualité et réussir à aller en profondeur avec la personne, il faut s’attendre à prévoir au moins 60 minutes. De plus, il est préférable d’être deux personnes avec l’invité puisqu’il faudra noter les informations, mais aussi le langage non verbal, le contexte, les observations, etc.

 

 3. Faire les entrevues

Attention, ce n’est pas une entrevue de sélection! On ne cherche pas à influencer ou guider les réponses. N’ayez pas peur de vous éloigner du guide d’entrevue et de ne pas y rester collé. La conversation doit être dynamique et vous devez aller là où l’énergie va. Soyez à l’affût des moments d’excitation ou de frustration.

 

4. Être curieux

Vous devez être ouvert et prêt à découvrir des éléments que vous ne cherchiez pas en premier lieu. Vous découvrirez peut-être des milléniaux en contradiction avec les caractéristiques attendues. C’est ainsi que vous allez réussir à arrimer l’environnement de travail avec les besoins réels de vos milléniaux.

 

5. Résumer les résultats

Après chaque entrevue, réfléchissez sur les histoires partagées et notez l’essence de ce qui a été dit (les citations déterminantes et les perceptions surprenantes).

●  Qui est cette personne?

●  Qu’est-ce qui est important en milieu de travail pour cette personne?

●  Quels sont les besoins non comblés de cette personne?

●  Que retenez-vous de cette entrevue (sentiments, citations, moments forts)?

 

À RETENIR

L’utilisation de cette méthode axée sur l’empathie est très prometteuse pour permettre aux organisations d’attirer et de retenir les milléniaux. C’est en prenant le temps d’avoir une conversation interactive et emphatique avec les membres de cette génération qu’il sera possible de comprendre ce qu’ils valorisent au travail.

Collaboratrice spéciale : Jessica Morneau, CRHA, Étudiante M. sc. Business Strategy

Finissante à la maîtrise en Stratégie d'entreprise de l'École des hautes études commerciales, Jessica détient un baccalauréat en Gestion des ressources humaines de l'Université du Québec à Montréal.Détenant 2 ans d'expérience de travail au sein de grandes entreprises d'envergure internationale, elle s'est récemment intéressée à la manière dont les organisations peuvent bâtir une stratégie en gestion de talents qui engendrera un avantage concurrentiel dans un environnement où les innovations de produits et services ne sont plus suffisant pour assurer leur pérénité.

À proposMentions Légales