La gestion réinventée. L’avenir est entre vos mains! - Revue de lecture

Par Danielle Legentil

« Il faut tout réinventer, il faut se réinventer » chante Alex Nevsky dans la chanson Les coloriés. C’est exactement ce qu’écrit, et admirablement, Marie Côté dans son livre La gestion réinventée. L’avenir est entre vos mains paru en 2016 aux Éditions JFD.

 

Entrepreneure et consultante spécialisée en développement organisationnel et des personnes, Marie Côté accompagne des gestionnaires depuis plus de vingt ans, notamment des gestionnaires du secteur de la santé. C’est dans le cadre de ses mandats qu’elle a élaboré toute une réflexion sur la gestion réinventée. Comment passer d’une gestion traditionnelle à une gestion propice à l’amélioration continue et à l’innovation. Dans son livre, elle propose une synthèse d’une revue de lecture exhaustive sur la question[1], doublée d’une approche succincte en trois volets.

 

Dans le premier chapitre, elle aborde les six défis transformationnels de la gestion réinventée, décrit neuf compétences-clés qui font appel à la tête, au cœur et à l’action et aborde les trois savoirs qui lui sont essentiels : le savoir, le savoir-faire et le savoir-être. 

 

Dans le second chapitre, elle réunit les huit « C » du changement : la complexité des quatre types de transformation (réaménagement, renouvellement, réalignement, redéploiement); la capacité de la mise en œuvre et de changer; la recherche de la cohérence dans la juxtaposition de la culture existante et de la culture émergente (et l’auteur nous rassure : on n’échappe pas aux incohérences); la convergence : de tendre vers une même vision, de donner du sens et de donner l’exemple; la communication, citant Céline Bareil « Il faut savoir que ce ne sont pas tous les enjeux d’information qui importent, mais plutôt la qualité de la relation qui s’établit entre les porteurs du changement et les personnes touchées par les phases de préoccupation »; la compétence : savoir agir, vouloir agir et pouvoir agir, « le plus difficile dans l’apprentissage, écrit-elle, c’est le désapprentissage »; le contenu : revoir ses façons de percevoir, de penser et d’exercer des responsabilités; la constance c’est-à-dire une progression constante « ni trop rapide pour éviter l’essoufflement, ni trop lente pour maintenir l’intérêt ».

 

Enfin, dans le dernier chapitre intitulé « S’engager et se réinventer », Marie Côté nous interpelle sur la pertinence du changement dans notre organisation et de notre latitude d’action. À nous de voir « si l’on veut être guidé par notre rêve ou notre peur »…

 

Ce livre est le complément direct du livre de Bareil, Charbonneau et Baron, que nous avons résumé précédemment Voyage au cœur d’une transformation organisationnelle. D’ailleurs, c’est Céline Bareil qui signe la préface. Si vous n’avez lu ni l’un ni l’autre, je vous suggère de commencer par La gestion réinventée qui met magnifiquement la table sur le sujet, suivi du Voyage qui l’aborde plus concrètement par une étude de cas. Des livres écrits par des femmes, dans la maîtrise de leur art et de leur écriture, avec finesse et intelligence. Mais, parce qu’il synthétise toute une démarche en une centaine de pages, La gestion réinventée est un livre dense qu’on a intérêt à lire quand on a toute la disponibilité d’esprit nécessaire. Chaque mot compte. Espresso, per favore!

 

 

 

Note sur l’auteur

Marie Côté est psychosociologue de la communication et détient une maîtrise en administration publique. Fondatrice de La gestion réinventée, elle est membre de l’ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) et de l’association québécoise de codéveloppement professionnel (AQCP). Marie Côté a publié de nombreux articles, guides et outils de gestion, mais La gestion réinventée est son premier livre.

[1] En annexe, elle fournit un répertoire des normes et des approches de gestion étudiées dans le réseau de la santé et des services sociaux québécois. Une bibliographie détaillée suit. 

À proposMentions Légales