Cinq habitudes qui vous rendront heureux, selon la science

Par Mario Côté

Une nouvelle année à l’horizon et le bilan de la dernière, derrière nous déjà. N’est-ce pas un moment propice pour consacrer un peu de temps à réfléchir à ce qui peut vous faire du bien… à vous?

 

Un article du Time, écrit par Éric Barker et citant Alex Korb, chercheur en neuroscience à UCLA, est arrivé à point en décembre dernier pour nourrir notre réflexion. Rien de moralisateur ou de sophistiqué. Un texte rafraîchissant, établissant des liens entre le fonctionnement du cerveau et le bonheur, et des trucs qui s’intègrent très bien à votre quotidien. Voici donc ces quelques habitudes, à développer ou renforcer, qui auront, selon la science, un impact sur votre bien-être. Vous verrez, certaines vous surprendront!

 

1) Écoutez la musique des périodes heureuses de votre vie

La musique a ce pouvoir de nous transporter dans nos souvenirs. Elle sollicite la mémoire contextuelle située au cœur de l’hippocampe dans notre cerveau. Le rappel du bien-être lié à une période heureuse de notre vie a un effet sur notre sentiment présent de bien-être.

 

2) Souriez et portez des lunettes de soleil

Dans un texte lu il y a quelques années, j’avais retenu la suggestion de se placer un crayon de « bord en bord » de la bouche de façon à « forcer » temporairement un sourire, en quelques minutes à peine, cet exercice change l’humeur du cerveau. Il est naturel de sourire lorsqu’on est heureux. Il semble que cette connexion soit bidirectionnelle. De façon étonnante, le cerveau, détectant un sourire (même forcé) se dit : « je souris, cela doit signifier que je suis heureux. »

 

Le phénomène de biofeedback semble être le même au niveau de l’effet des lunettes de soleil. Sans lunettes teintées et si vous êtes exposé à une lumière vive, vous froncez une partie du visage. Votre cerveau enregistre cette information et l’associe à de possibles soucis. Lunettes de soleil sur le nez et hop… le cerveau se dit, « tout va très bien! »

 

Suggestion : Écoutez la magnifique chanson Smile de Nat King Cole en portant des lunettes de soleil et en souriant; vous m’en donnerez des nouvelles!

crédit:depositphotos.com

3) Pensez à vos objectifs change votre façon de percevoir le monde

Peut-être avez-vous déjà été dans une situation fort désagréable et hors de votre contrôle : une réorganisation non souhaitée au travail, par exemple. On peut alors rapidement devenir submergé par des sentiments négatifs. Le simple fait de se recentrer sur ses objectifs professionnels ou sur la satisfaction liée à ses interactions positives avec ses collègues ou à bien servir ses clients, malgré la réorganisation, suffit au cerveau pour lui redonner un sentiment de contrôle et libérer de la dopamine, une hormone qui nous fait sentir bien.

 

Le monde ne change pas, la réorganisation désagréable demeure en cours, mais en vous recentrant sur vos objectifs, vous arrivez à mieux vous sentir. 

 

4) Dormez bien

On sait que la dépression génère des troubles du sommeil. Il semble qu’un mauvais sommeil augmente également les risques de dépression. Comment améliorer son sommeil? Quelques trucs proposés par Alex Korb : « profitez de la lumière du soleil en milieu de journée. Le soir venu, tamisez les lumières. Aménagez-vous une chambre confortable et ayez un rituel de façon à préparer le cerveau au sommeil. Essayez de vous coucher à la même heure chaque soir et conservez un journal de gratitude peut également améliorer le sommeil. »

 

5) Diminuez la procrastination

Le cerveau est constamment sous tension pour évaluer vos multiples priorités. Il doit porter une attention à vos objectifs à long terme (rédiger un rapport d’analyse pour la fin de la semaine), tout en composant avec une multitude d’offres d’activités susceptibles de procurer une satisfaction immédiate (consulter vos courriels, manger un délicieux biscuit aux pépites de chocolat, consulter votre profil Facebook, étirer une conversation avec une collègue, etc.)

 

S’adonner à ces activités agréables diminue le temps à consacrer au projet à long terme, et augmente le stress, menant au besoin de pratiquer plus d’activités susceptibles de procurer une satisfaction immédiate, en réduisant d’autant le temps disponible pour le projet et en augmentant à nouveau votre niveau de stress… un cercle évidemment vicieux… susceptible, éventuellement, d’affecter votre sommeil!

 

Le truc : renverser cette dynamique en commençant votre journée par une petite tâche liée à votre projet. Vous alignez ainsi votre attention immédiatement sur l’essentiel, augmentez le sentiment de contrôle et diminuez le sentiment de stress.

 

Vous voyez? Inutile de se compliquer la vie… de petits gestes pourront contribuer à vous rendre plus heureux en 2017.

 

Bonne nouvelle année!

 

 

Sources :

Barker, Eric (2016), The 5 habits that will make you happy, according to science, http://time.com/4149478/happiness-neuroscience-simplicity/

Chanson Smile: Musique Charlie Chaplin, Paroles John Turner et Geoffrey Parsons (1954), https://www.youtube.com/watch?v=YXuB6md9zPk

À proposMentions Légales