Quatre conseils pratiques pour composer sainement avec le stress

Par Mario Côté

Le stress est une réaction naturelle chez l’humain et est d’une très grande utilité; celle d’assurer notre survie. Lorsque notre cerveau détecte une menace potentielle dans notre environnement, il déclenche une série de réactions visant à nous faire réagir de deux façons bien précises : 

▪  nous sauver du danger ou

▪  réagir en faisant face à la menace.

 

Certaines situations (environnement stressant qu’on ne peut fuir) ou certains événements (perte d’un être cher) peuvent cependant nous projeter dans une phase de vulnérabilité, et même de crise. Heureusement, il existe des stratégies pour composer sainement avec le stress.

 

Conseils pratiques

1. Une chercheuse renommée sur le phénomène du stress, Dre Sonia Lupien, nous apprend qu’il y a quatre caractéristiques d’une situation qui font que notre cerveau détecte une menace et produit une réaction de stress. Une seule de ces caractéristiques est suffisante pour déclencher une réaction de stress… et plus il y en a, pire c’est!

 

Ces quatre caractéristiques sont : 

▪   un faible niveau de contrôle sur une situation donnée;

▪   l’imprévisibilité d’une situation;

▪   la nouveauté;

▪   toutes situations susceptibles de vous faire perdre la face où votre égo se trouve menacé.

 

Le premier conseil pratique est de chercher à trouver la source de votre stress pour voir si vous ne pourriez pas agir pour atténuer ou éliminer la source de stress.

 

2. L’équilibre dans vos différents secteurs de vie peut contribuer à mieux vivre avec le stress ou, au contraire, si l’équilibre est déjà fragile, amplifier la réaction au stress. Prendre ponctuellement un moment pour vous questionner sur l’équilibre dans les différents secteurs de vie et vous donner un objectif pour améliorer l’équilibre ou le maintenir sera utile de façon préventive et pour gérer sainement le stress :

 

▪  le secteur professionnel (travail, climat transport, études);

▪  le secteur intime (vie personnelle, spirituelle, vos valeurs et les gens proches de vous, conjoint (e) et enfants);

▪  le secteur financier et matériel (avoirs, consommation);

▪  le secteur de la santé et des loisirs (divertissements et capital physique);

▪  le secteur social (les relations, amis, familles élargies, réseaux).

 

Deux questions à vous poser ensuite :

Suis-je en survie, en équilibre ou en développement dans ce secteur de vie?

Pour les 3 à 6 prochains mois, que pourrais-je travailler, dans un des secteurs de vie (on ne stress pas avec ça!) pour entretenir mon équilibre (ex. : reprendre contact avec 2 amis ou marcher en forêt 1 fois par semaine…)

crédit: depositphoto

3. Quand le stress prend trop de place, que faire?

 

Il ne faut pas attendre, il faut se tourner rapidement vers de bonnes ressources. Le fait de discuter de son stress contribue à reprendre du contrôle, à trouver des alternatives auxquelles on n’aurait pas pensé et contribue à augmenter la compréhension et l’empathie des gens de notre entourage.

 

Des ressources utiles et accessibles :

▪ Les proches, vos parents  et amis.

▪ Les professionnels :  votre médecin de famille, un psychologue, mais aussi d’autres professionnels  selon le besoin et la source de votre stress : un médiateur pour régler  un conflit, un conseiller financier pour des soucis monétaires…

▪ Le programme d’aide aux  employés de votre employeur.

▪ Des groupes de soutien.

▪ Des cours.

▪ Des lectures.

▪ Des sites Internet.

▪ Des ressources  téléphoniques.

 

 

2. Prendre soin de soi – Notre corps porte tous les coups du stress, alors aussi bien en prendre vraiment soin!

▪  Se nourrir sainement.

▪  Respirer.

▪  Bouger.

▪  Se reposer.

▪  Bien dormir.

▪  Méditer.

▪  S’accorder du bon temps,  rire.

▪  Voir des gens qu’on aime.

▪  Prendre du temps pour  réfléchir.

 

C’est vraiment essentiel!

 

Chercher à comprendre son stress, en identifier ses sources, agir ensuite pour réduire les facteurs de stress sur lesquels on a du contrôle et inclure des stratégies pour atténuer les effets du stress sur lequel nous avons peu de contrôle; voilà un programme efficace à mettre de l’avant sans se stresser!

 

Vous êtes techno? Une nouvelle application gratuite : iSMART, validée scientifiquement par des chercheurs de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, vous permet de documenter votre stress et d’apprendre à mieux le gérer pour prévenir le stress chronique.  « Concrètement, iSMART vous demandera pendant un mois, à intervalles réguliers, d’évaluer votre niveau de stress, gardera en mémoire votre réponse, détectera la chronicité de votre niveau de stress et vous proposera les solutions adaptées à votre situation » explique Sonia Lupien, directrice du Centre d’études sur le stress humain et professeure titulaire au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal.

 

En espérant que ces quelques suggestions vous rendront plus zen! Bonne réflexion!

 

 

Des outils pratiques :

 

Un test en ligne proposé par l’association canadienne pour la santé mentale

http://www.cmha.ca/fr/mental_health/quel-est-votre-indicateur-de-stress/#. V0PH34-cGUk

 

Un livre

Lupien, Sonia (2010), Par amour du stress, Éditions au Carré, 274 pages.

 

 

Centre d’études sur le stress humain

http://www.stresshumain.ca/

 

Une application – iSmart

https://itunes.apple.com/ca/app/ismart/id1161942139?l=fr

À proposMentions Légales