Mise au défi: influencez vos gestionnaires grâce à des questions

Par Laurent Vorelli

« Chacun voit midi à sa porte! », cette expression signifie que chacun se préoccupe avant toute chose de son propre intérêt et considère ses problèmes comme étant prioritaires. Phénomène naturel chez l'homme, mais qui devient problématique en milieu de travail. C'est pourquoi je vous offre dans cet article quelques techniques simples pour remettre les pendules à l'heure avec les gestionnaires tout en préservant une relation de travail saine et constructive. Quoi de mieux que le mode du questionnement pour atteindre cet objectif. Voici donc 4 types de question qui pourraient vous être utiles :  

 

1. Les questions déclics : ce sont des questions fermées posées en début d'entretien qui visent à obtenir de simples «oui».   

● « Es-tu disponible pour discuter des prochaines évaluations de rendement? »  

● « As-tu bien reçu la dernière version du formulaire à remplir? »  

● « Es-tu d'accord qu'il est important de bien évaluer les membres de ton équipe? »  Ces questions aident à établir une dynamique positive entre les interlocuteurs et engagent le gestionnaire à participer activement à la conversation.   

 

2. Les questions factuelles :  ce sont des questions ouvertes visant à mettre l'accent sur des faits, non discutables peu importe de quel point de vue on se place.   

● « Combien de candidats as-tu reçus? »  

● « Depuis quand sommes-nous en recrutement pour ce poste? »  

● « Quel est le délai pour combler ce poste? » Ce type de question vise à s'entendre sur des faits et des objectifs, ce qui constitue en soi un grand pas en avant pour des personnes n'ayant pas toujours les mêmes enjeux ou priorités. Ultimement, ces questions permettent d'établir un constat de la situation qui deviendra la base de la suite de l'entretien.   

 

3. Les questions-conseils :  ce sont des questions qui appellent à un conseil, un avis, une opinion de la part de notre interlocuteur.  

● « Comment, selon toi, pourrait-on régler ce conflit? »  

● « Si tu étais à ma place, que ferais-tu? »  

● « Quelles démarches me conseilles-tu d'entreprendre? »   

 

Ce type de question donne l'opportunité à votre gestionnaire d'exprimer ses idées sur le sujet tout en le responsabilisant sur les moyens à prendre pour résoudre le problème. 

Crédit Photo : pexels.com

4. Les questions-vérité :  ce sont des questions qui ont pour objectif d'amener le gestionnaire à prendre position.  

●  « À combien évalues-tu les chances de réussite de cette intervention? » 

●  « Sur quels critères, prendrais-tu la décision de garder ou non cette personne en poste? »  

●  « Lors de cette intervention, que faut-il absolument éviter de faire? »  

 

Ce type de question possède les deux avantages suivants : mieux comprendre, dans la situation présente, le processus décisionnel du gestionnaire et valider sa perception des chances de succès d'une solution envisagée. 

  

5. Les questions options :  ce sont des questions généralement posées en fin d'entretien, appelant des réponses à choix forcé entre deux possibilités.  

●  « Préfères-tu que j'en parle à l'employé ou désires-tu t'asseoir tranquillement avec lui pour discuter de la situation? »  

●  « Veux-tu rencontrer deux derniers candidats ou préfères-tu faire l'offre à ce candidat pour ne pas courir le risque de le perdre? » 

 

Ce type de question nous permet d'orienter le gestionnaire vers des solutions qui nous semblent acceptables dans tous les cas et aide un interlocuteur indécis à se positionner.  

 

Un conseil : adaptez les questions à votre réalité et testez-les. Vous verrez, ô combien, de simples questions peuvent faire évoluer votre gestionnaire dans le bon sens qui est le vôtre bien sûr! Toutefois, j'aurais un bémol à apporter : poser ces questions doit uniquement servir une meilleure pratique de la fonction ressources humaines et, en aucun cas, servir un intérêt personnel. À bon entendeur, je vous salue!  

 

Ah oui, juste une dernière question, la question Colombo, celle qu'utilise le célèbre détective à la toute fin d'une rencontre, lorsqu'on est prêt à se quitter, le moment où la tension est relâchée, la question qui amène à réfléchir et qui peut nous amener le dénouement.  

 

Et voici ma question Colombo pour vous : « Admettons que… le gestionnaire ait lu ce même article, à quoi ressemblerait votre conversation avec lui? »

À proposMentions Légales