L’histoire de nos employés, pour mieux recruter et fidéliser

Par Chantal Dauray

Il était une fois… des employés qui auraient pu devenir nos meilleurs ambassadeurs. Mais voilà, on a préféré les garder à l’ombre du numérique. Pas de profil LinkedIn (ou si peu) et un contrôle serré des médias sociaux. Par crainte qu’ils nous fassent perdre « notre » temps ou notre réputation ou qu’ils soient trop exposés à la concurrence (et si on nous « volait » nos meilleures ressources?). Pourtant, tendre le micro ou le clavier à nos employés fait partie des stratégies qui « tatouent » le sentiment d’appartenance et facilitent le recrutement.

 

Raconter l’humain dans notre organisation

Pour attirer (et retenir!) ceux avec qui le « fit » culturel est bon, présentons les employés qui ressemblent à ceux qu’on veut embaucher. On ne cherche pas des clones, mais des gens aux talents et aux profils variés qui partagent les valeurs de notre marque employeur. On donne ainsi un message clair du genre de candidats que l’on recherche. Ceux qui n’adhèrent pas à nos valeurs s’évitent des déceptions et allègent notre processus de recrutement. Différentes avenues pour utiliser les témoignages et portraits d’employé comme un levier :

 

Recrutement

D’abord, les fameux témoignages d’employés. Malheureusement, ils sont souvent similaires d’un site carrières à l’autre, du type « j’ai pu mettre mes talents à profit et relever des défis » et autres variantes interchangeables. Comme a déjà dit Yvon Deschamps dans un monologue : « on veut pas le savoir, on veut le voir! » C’est là où le storytelling est un outil précieux : illustrons notre culture par des histoires qui témoignent de ses valeurs en action. Innovation et esprit d’équipe figurent au mur de notre hall d’entrée? Laissons Léa et Samuel nous parler concrètement d’un récent projet qui a mis ces valeurs en vedette. Une histoire dans laquelle on peut se projeter et saisir le contexte organisationnel. Et s’y identifier. Ou pas. Avez-vous du temps à perdre avec une personne qui finira par démissionner ou amènera peu de valeur ajoutée? C’est bien ce que je pensais.

 

Prenons les récentes pubs du Groupe Lauzon. On ressent pour de vrai la passion qui anime ces employés du secteur de l’automobile. Gageons-nous qu’ils ont relayé ces vidéos dans leurs propres médias sociaux? Ainsi feront Léa et Samuel à titre d’ambassadeurs de notre culture.

 

Entreprise engagée, employés impliqués! Et si l’on présentait des portraits de nos employés qui s’impliquent dans leur collectivité afin de refléter notre réputation d’entreprise engagée? Encore ici, on titille les candidats qui ont la fibre sociale et on valorise nos employés, qui n’hésiteront pas à partager l’article sur Facebook. Le plus beau? C’est une démarche qui implique peu de temps et/ou d’investissement… mais qui rapporte gros!

Crédit: BigStockPhoto

Accueil et intégration 

À mon avis, l’accueil des nouveaux appartient à l’ensemble de la « tribu », et non seulement au département des ressources humaines. Toutefois, il faut aider nos employés à briser la glace. À titre d’exemple, les passe-temps des nouvelles recrues sont un beau prétexte pour faciliter les échanges (ah, toi aussi, tu fais du jogging. Ça te dit de courir avec nous demain midi?).

 

La bonne idée : présenter les nouveaux employés à l’aide d’un questionnaire thématique et ludique en lien avec nos valeurs et notre secteur d’activité. Racontons leurs défis, faits d’armes et loisirs sur une affiche à l’entrée, un clip sur la télé interne ou l’intranet, un portrait écrit dans le journal interne, qu’on adaptera ensuite pour les médias sociaux.

 

Enfin, les nouveaux partageront certainement l’article ou la vidéo diffusée sur notre page Facebook ou LinkedIn auprès de leurs proches (preuves à l’appui chez plusieurs de nos clients). Résultat? De nouveaux « fans » sur notre page et une réputation d’employeur qui prend du galon.

 

Communication, mobilisation et fidélisation

Apprendre à se connaître… pour mieux collaborer. Lors de récents brainstormings dans le milieu de l’éducation, l’utilisation du storytelling a, encore une fois, fait émerger des anecdotes qui ont amélioré le climat de la rencontre. Dans un CPE, notamment, il fallait voir les éducatrices prendre conscience de l’impact concret de la valeur collaboration sur leur travail quotidien. Nous avons, par la suite, suggéré d’utiliser ces histoires pour agrémenter les affichages de postes, créer des rituels pour « garder le feu sacré » et les partager dans le journal interne.

 

Ailleurs, le concept « Une journée dans la vie de », une histoire sous forme de photoroman en 12 cases, a facilité la compréhension du travail des collègues et a servi à présenter les défis d’un poste lors de la participation d’un client à une foire d’emplois.

 

Reconnaître les bons coups… et les années de service. Les galas de reconnaissance sont une autre occasion de raconter de façon humaine et touchante des histoires de professionnalisme, d’engagement, de petit plus, de dévouement, etc. Cela va droit au cœur de ceux qui reçoivent l’hommage, surtout lorsque le texte est cousu de témoignages de collègues. Et, encore ici, voilà du beau matériel à diffuser dans nos médias sociaux.

 

L’autre bonne nouvelle? En sortant nos employés de l’anonymat numérique et en témoignant de notre réel attachement à leur égard, nos clients seront fiers d’encourager une entreprise humaine qui ne traite pas les gens comme des numéros. Et n’ayons crainte : avec une telle attitude, gageons que personne ne pourra jamais nous « voler » nos employés ;-).

  

Allez Up, on tend le micro à nos gens!

À proposMentions Légales