L’analytique RH, les indicateurs, le benchmarking et tout le tralala!

Par Andrée Laforge

L’ère du « Faites-moi confiance, ça va marcher! » est terminée! L’ère de la prise de décisions basée principalement sur l’intuition est aussi terminée! La haute direction veut des faits; des données; des métriques. De plus en plus d’organisations prennent conscience de l’importance de l’analytique RH. Personnellement, j’en ai assez de la prise de conscience, il faut que les RH passent à l’action!

 

Commençons par un peu de théorie. Qu’est-ce que l’analytique? C’est un processus qui permet de prendre une décision optimale ou réaliste basée sur les données existantes. Comme une image vaut mille mots, voici le processus analytique dans son ensemble:

Maintenant, qu’est-ce qui compose l’analytique RH? Plusieurs vous diront que l’analytique c’est le prédictif ou encore les corrélations. Pour ma part, je sépare l’analytique RH en deux portions le Quoi et le Pourquoi. Et pour être en mesure de savoir Pourquoi, il faut avoir déterminé le Quoi. En fait, pas de Pourquoi sans Quoi. À ce point, vous vous dites, elle est cinglée cette fille! Encore une fois, pour illustrer mes propos, voici le continuum de l’analytique RH.

Dans le Quoi, on regarde surtout le passé et le présent : indicateurs, benchmark, tableau de bord, sondage. Ce sont tous des outils pour vous aider à mieux comprendre le capital humain de votre organisation. Mais combien de fois ai-je vu dans les organisations l’utilisation de tous ces outils, mais sans lien entre eux? Combien de fois ai-je vu de la donnée de sondage qui n’a pas été croisée avec des indicateurs de performance tels que le taux d’absentéisme ou le taux de roulement? Trop souvent. Donc, avant de passer au Pourquoi, tentez donc de bien maîtriser le Quoi. Avez-vous sélectionné des indicateurs qui vous permettent de suivre vos objectifs RH? Publiez-vous un tableau de bord au moins trimestriellement (j’aime encore mieux tous les mois)? Ne me dites pas que vous avez un tableau de bord annuel… un tableau de bord annuel c’est un RAPPORT! Un tableau de bord se doit d’être vivant, d’être consulté, analysé et de vous aider à passer à l’action.

 

Entre le Quoi et le Pourquoi, il y a un mur! Pour passer le mur, il faut prendre les moyens comme avoir une équipe dédiée à l’analytique (ou au moins UNE personne à temps plein) et utiliser la technologie (PAS EXCEL!). Excel est un outil merveilleux pour faire ses premiers pas dans l’analytique, il vous permettra d’apprivoiser les données, les indicateurs (surtout si vous êtes une PME). Mais Excel a ses limites!

  

En 2013, Bersin by Deloitte publiait un modèle de maturité pour l’analytique RH. Le modèle se décline comme suit :

Il est composé de 4 niveaux et pour chacun des niveaux, il y a une liste d’activités que l’organisation maîtrise. Le pourcentage à côté de chacun des niveaux indique le pourcentage d’organisations se situant à chacun des niveaux. On peut voir que les niveaux 1 et 2 regroupent près de 86 % des organisations (et ce, sur la planète). Je vous dirais que c’est très représentatif de ce qui se passe ici au Québec.

  

Pour bien évaluer votre niveau, voici les différentes activités que vous devriez maîtriser pour chacun d’entre eux :

Niveau 1 – Reporting opérationnel 

• Très concentré sur les données

• Choisir les bons indicateurs et les définir (dictionnaire) – mesurer l’efficience et la conformité

• Identifier les sources de données

• Diffuser les indicateurs

 

Niveau 2 – Reporting avancé

• Aide à la prise de décisions

• Historiser les résultats, dégager des tendances et comparer les résultats (benchmarking)

• Créer des rapports pour différents usagers et différentes utilisations

• Fournir des tableaux de bord à la haute direction et aux gestionnaires

• Choisir une technologie

 

Niveau 3 – Analyse stratégique

• Utilisation de modèles statistiques pour résoudre des problèmes d’affaires

• Segmentation et forage des indicateurs

• Comprendre les relations potentielles et les tendances entre différentes variables (corrélation)

• Intégrer des données de plusieurs sources (incluant les finances)

• Créer un centre d’expertise, travailler en partenariat avec les cadres supérieurs et les TI

 

Niveau 4 – Analyse prédictive

• Utilisation de modèle prédictif et simulation pour résoudre des problèmes d’affaires

• Procéder à des analyses de risques

• Régression linéaire et non linéaire

• Exploration des données (data mining)

• Ajouter de l’expertise pointue au besoin

• Bâtir des liens solides avec la planification stratégique des effectifs

 

Maintenant, qu’est-ce qu’on fait pour passer à l’action? On bâtit un premier tableau de bord et on se benchmark (vous progresserez ainsi vers le niveau 2). Nous sommes présentement à la recherche d’organisations pour un projet pilote de benchmarking en RH et c’est gratuit! On cherche des cobayes! Surtout des organisations qui croient en l’analytique et qui ont le désir de progresser. Par l’initiative mezuRH, nous voulons créer une masse critique d’organisations québécoises qui souhaitent partager des indicateurs de performance RH et ce, de façon tout à fait anonyme. Nous nous occupons de la collecte de données, du calcul des indicateurs et de la publication du tableau de bord en ligne. Cela vous intéresse? Vous pouvez communiquer avec Emmy Ruel, elle sera en mesure de répondre à toutes vos questions!

On passe à l’action! Maintenant! Bon voyage!

À proposMentions Légales