Et si la Marque Employeur était plus authentique... pour de vrai?

Par Morgan Gutter

Des discours « corporate » insipides aux promesses non tenues, les limites de la communication employeur ont été atteintes. Il est temps de s’en rendre compte. Pour tirer leur épingle du jeu, les entreprises doivent maintenant se dévoiler davantage.Mais, que doit-on montrer exactement? Doit-on jouer la transparence à tout prix? Quel est l’intérêt réel pour une entreprise? La manière de parler aux candidats est devenue visuelle, émotionnelle et la notion d'image d'employeur est sûrement un peu dépassée si on ne se pose pas les bonnes questions. Crise de valeurs oblige, les candidats ont appris à se méfier, ils cherchent des preuves et préfèrent se tourner vers des employeurs plus sincères. Le besoin de transparence est de plus en plus présent et les valeurs humaines ont repris le dessus. Cette soif de vérité est plus forte que jamais et c’est elle qui pousse les entreprises à s’ouvrir toujours plus. 

 

Davantage de proximité avec les candidats

Si elle veut rester crédible, la communication RH doit être plus réelle, plus exigeante avec elle-même. En clair, elle doit être plus authentique. Certaines entreprises ont parfaitement compris l’opportunité de raconter leur histoire pour renforcer les liens de confiance. Crédit Agricole avec sa campagne « tout commence ici », Mazzars avec « looking for talents », ou encore Gemo avec sa campagne « style unique », les entreprises qui ont choisi de communiquer avec plus d’authenticité, cherchent avant tout à se rapprocher de leurs candidats. Le meilleur moyen pour cela est d’aiguiser leur curiosité en donnant vie à un « storytelling » venant de l’intérieur. En s’ancrant dans le réel, la communication vise à créer de l’émotion. La méthode? La simplification des messages. L’idée est mettre des mots simples sur ce qui rend l’entreprise unique. Il faut créer des contenus vivants et les terrains de jeux sont multiples : Instagram, Facebook, YouTube, Tumblr... moins de texte, plus d’images, plus de son, plus de vie, plus d’interactions pour prendre la parole avec sa part de vérité. Une entreprise saine où les employés sont satisfaits est un moteur d’attractivité pour les candidats. Tout le monde est d’accord sur ce point, encore faut-il en apporter la preuve...

 

Nous sommes dans l’ère de la communication « social proof ». Celle qui est vivante, la vraie, celle qui permet de renforcer sa crédibilité. À l’entreprise elle-même de mettre en action ses valeurs. Comment? En valorisant les dernières initiatives, en partageant des photos, des histoires, des moments forts du quotidien. Autant d’occasions de s’exprimer en dynamisant l’image de marque de l’entreprise, et ce, bien au-delà de la marque employeur. Pour humaniser une relation entreprise-candidat, il faut oser une communication qui implique ses collaborateurs : s’appuyer sur l’interne pour rayonner. Les guides d’utilisation des réseaux sociaux qui fleurissent dans les organisations pour former les salariés à être de bons ambassadeurs sur Twitter ou LinkedIn en sont un bon exemple. Les réseaux sociaux sont aujourd’hui inévitables pour valoriser sa marque employeur. Mais, mettre en avant de vraies personnes, c’est ce qui fait la différence : donner un sentiment de transparence pour renforcer l’impact de l’expérience candidat.

Crédit : Mazaars

Pour une promesse employeur plus engageante

Avant de chercher à attirer de nouveaux talents, un audit en interne est souvent nécessaire. Faire remonter ce qui unit les salariés permet d’instaurer une nouvelle dynamique de confiance et de formuler par la suite une EVP (Employee Value Proposition) claire. Parce que la communication interne est le meilleur atout de la marque employeur, le discours de l’entreprise doit être en accord avec l’expérience collaborateurs.Être plus proche de ses candidats, c’est d’abord être plus proche de ses salariés. Parce quela culture de l’entreprise se reflète à travers le quotidien des collaborateurs, les expériences de chacun permettent de renforcer l’authenticité de l’entreprise. Les candidats ne cherchent pas des discours, ils veulent des histoires vraies et des faits réels! Ma conviction est donc qu’une promesse employeur doit d’abord parler à l’interne avant de pouvoir séduire un candidat. Car, elle n’a de sens que si elle est cohérente avec ce que vivent les salariés.

 

Au final, les entreprises sont toutes confrontées à l’obligation de la preuve. Elles n’ont d’autre choix que de jouer le jeu, au risque de ne pas maîtriser tout ce qu’implique une promesse employeur. Être authentique ne doit pas être une stratégie, ni un nouvel axe de communication à la mode, ce doit être un engagement employeur : à la fois une source de fierté pour les collaborateurs et une source de confiance pour les candidats. Plus que jamais, les candidats ont besoin de simplicité et de parler-vrai. Raconter son histoire en exprimant ses valeurs, c’est révéler le caractère unique de sa culture d’entreprise. Si les réseaux facilitent les choses en offrant de multiples manières de s’exprimer... alors, pourquoi s’en priver?

À proposMentions Légales