Le Statu quo n’est pas une option…

Par Laura Szabo

Dans le premier numéro de FacteurH, je dressais brièvement les lignes de force du programme de "mobilité light" mis en œuvre au sein de mon organisation. Cette pratique semble avoir intéressé quelques-uns d’entre vous. Aussi, dans un ordre d’idée connexe, je vous présente volontiers un autre de nos programmes phares en matière de développement des ressources humaines : l’accompagnement de carrière. 

L’objectif 

Le programme a, d’une part, pour objectif de permettre au collaborateur d’avoir une meilleure perception de ses talents, de ses capacités, de ses possibilités, etc. et de mieux cerner ses souhaits pour le futur; en fin de trajet, il doit être prêt à entreprendre des démarches concrètes afin d’orienter son avenir professionnel dans le sens désiré. 

D’autre part, pour l’organisation l’objectif est clairement d’améliorer la satisfaction des membres du personnel, grâce à la création d’un environnement où chaque collaborateur emploie ses talents et est apprécié pour ce qu’il fait. La satisfaction accrue des collaborateurs engendre des prestations accrues, une meilleure atteinte des résultats et un climat social plus serein. 

Le trajet d’accompagnement 

L’accompagnement de carrière permet une exploration active de ce que sont les collaborateurs, ce dont ils sont capables, ce qu’ils souhaitent faire ou devenir… il permet de donner un sens à leur carrière. 

Ce trajet se compose de 3 à 5 entretiens d’une durée de 1 h 30 chacun entre le collaborateur et un accompagnateur de carrière. Le trajet d’accompagnement se termine par l’élaboration par le collaborateur d’un plan d’action concret lui permettant de progresser ensuite de manière autonome vers son but de carrière.

Qui peut bénéficier de l’accompagnement? 

Chaque membre de l’organisation peut faire appel à ce programme, quel que soit son niveau ou son type de fonction. La pratique démontre un intérêt aussi important à se faire accompagner auprès des juristes spécialisés que des agents opérationnels de la protection civile ou encore des membres de l’équipe nettoyage et cafétéria. Il est donc erroné de penser que seuls les collaborateurs hautement qualifiés ont envie de se projeter vers l’avenir et d’évoluer professionnellement… au contraire peut-être même.

Crédit photo : istockphoto.com

L’accompagnateur de carrière 

Il s’agit, soit de membres du personnel de notre organisation, soit de collègues issus d’autres ministères. Tous se sont portés volontaires à assumer ce rôle à temps partiel, en sus de leurs missions premières et ont suivi au préalable une formation intensive (en coaching notamment). Les accompagnateurs de carrière sont souvent issus des services RH, mais pas nécessairement. La motivation et le talent à accompagner ont primé lors de leur sélection. 

Les accompagnateurs se revoient régulièrement en séance d’intervision et peaufinent en permanence leurs aptitudes. 

Qu’attendre – ou pas – de l’accompagnateur de carrière? 

L’accompagnateur propose des entretiens sur mesure, utilisant au besoin divers instruments créatifs permettant au collaborateur d’élargir son horizon. Il est motivé par la recherche du collaborateur à effectuer un bilan de carrière et il se focalise sur la clarification et la réalisation des objectifs du collaborateur. 

L’accompagnateur ne cherche jamais une fonction nouvelle pour le collaborateur et il n’impose jamais ses propres solutions. Il ne s’immisce pas non plus dans la vie privée de celui-ci et ne s’essaie pas à résoudre d’éventuels problèmes personnels; au besoin, il l’oriente vers un interlocuteur plus adapté. 

C’est donc bien le collaborateur qui, au terme du trajet, va pouvoir identifier son objectif de carrière et les actions à entreprendre pour y arriver. L’accompagnateur le soutient dans cette démarche. Il est un facilitateur en somme. 

Le bilan 

Depuis 5 ans que ce programme a été lancé, plus de 150 collaborateurs ont fait appel à un trajet d’accompagnement de carrière. On relève un taux de satisfaction de 95 % quant au professionnalisme des accompagnateurs; 90 % des participants sont satisfaits de la manière dont le trajet répond à leurs interrogations de carrière et plus de 60 % des participants ont effectivement entrepris des initiatives pour changer le cours de leur carrière, allant pour certains d’entre eux, jusqu’à démissionner et changer carrément d’orientation professionnelle. 

Pari réussi donc, une organisation grandit en maturité lorsqu’elle est capable de positiver et d’encourager le besoin de changement de ses collaborateurs. Elle est gagnante grâce à la motivation accrue des membres du personnel et à l’élargissement de leurs horizons. 

Le statu quo n’est jamais une option d’avenir!

À proposMentions Légales