Performer et durer dans le monde du travail d’aujourd’hui!

Par Mario Côté

Nous vivons dans un monde où la performance s’est immiscée dans toutes les sphères de nos vies. Vous ne faites plus simplement du jogging pour vous détendre. Il faut que ce soit des Mud Hero RaceTM ou des Spartan RaceTM où, en plus de courir comme des fous, vous escaladez des palissades impossibles à gravir et rampez dans la boue sous des barbelés! L’expérience est parfois même agrémentée de faux généraux qui vous crient après, à tue-tête, question de vous encourager un brin! Relaxant à souhait! Vous ne pouvez plus recevoir votre famille le samedi soir avec une dinde rôtie au four! NoOon! Il faut que ce soit une dinde farcie aux petits fruits des champs, cueillis par vous-même, à la main, à intervalles précis de 30 secondes, un soir de pleine lune… vous savez, la toute dernière recette de RicardoMC!

 

Le monde du travail n’échappe aucunement à cette frénésie. Une gestionnaire me confiait récemment avoir l’impression de courir un marathon à chaque jour au travail, mais à la vitesse d’un sprint. Épuisant un brin! Il fallait aussi voir les gens, lors de mon dernier voyage au Mexique, faisant les cent pas sur la plage, téléphone cellulaire à l’oreille, participant intensément à une conférence téléphonique avec le bureau! Au fait, je les croisais en souriant en me rendant, masque et tuba à la main, à mon rendez-vous quotidien avec les tortues de mer. J’aime beaucoup mon travail, mais je suis un adepte de la déconnection totale en vacances! Et je crois qu’il y a là une clé du succès lié à la performance à long terme : maintenir un équilibre entre les différentes sphères de sa vie et les protéger de l’envahissement professionnel!

 

Question d’alimenter votre réflexion au sujet de cet équilibre à entretenir pour performer, je vous propose, ce mois-ci, cinq questions à vous poser, en toute honnêteté. Soyez avisés, elles ne sont pas toutes faciles. D’autre part, je ne vous donnerai pas de réponses. Vous trouverez les meilleures pour vous! Cela pourrait ne pas paraître très sympathique de ma part, mais vous êtes réellement les mieux placés pour trouver la meilleure réponse à ces questions. Ces cinq questions ne régleront pas tout non plus! Parfois le déséquilibre est grand. N’hésitez pas à faire appel à du soutien dans ce cas. De l’oreille empathique d’un membre de votre entourage, en qui vous avez confiance à un/e coach professionnel/le ou à un/e psychologue. Rappelez-vous que les athlètes et les artistes les plus performants sont tous très bien entourés!

crédits: depositphotos.com

Voici vos cinq questions de réflexion :

Accordez-vous plus d’importance aux événements/personnes/situations sur lesquels vous avez du contrôle (dossiers, projets, collègues avec lesquels vous vous entendez bien, plaisir d’accomplir certaines tâches que vous aimez particulièrement) qu’aux événements hors de votre contrôle (météo, circulation, décisions vous semblant aberrantes de la haute direction, contexte politique dans votre organisation, conflits dans votre équipe, etc.)?

 

À quand remonte le dernier bilan que vous avez fait de l’équilibre entre vos différents secteurs de vie : intime, professionnel, social, santé et loisirs, et financier?

 

Les gens qui performent le plus sont ceux qui savent entretenir un large réseau de collaborateurs et de relations. Quelles sont les trois activités que vous accomplissez régulièrement pour entretenir vos réseaux?

 

Si vous vous saviez atteint d’une maladie incurable menant à votre décès au cours de la prochaine année, il y a fort à parier que certaines priorités changeraient. Accordez-vous suffisamment de temps, en ce moment, à certaines de ces priorités ou tenez-vous pour acquis que vous avez une vie éternelle et accordez trop d’importance à certaines choses futiles?

 

Quand un événement, une situation ou un comportement vous déstabilise, êtes-vous envahi par les émotions négatives pendant des heures, des jours, voire des semaines ou avez-vous trouvé des stratégies pour prendre de la distance tout en étant « en contrôle » de la situation?  

 

À bien y penser, le principal instrument de votre performance, ce n’est pas votre ordinateur ou votre cellulaire, c’est vous! Si vos équipements technologiques sous-performent, vous allez en prendre soin rapidement et faire appel à des spécialistes au besoin. Faites donc de même pour vous. Vous le valez bien et bonne réflexion!

À proposMentions Légales